Rue Léon Perrier 69800 Saint-Priest
0478212329
Connexion

Interview de MarYlaine belliard, nouveau coach de l'équipe 2 U20 garçons

L’interview de l’entraîneur, Marylaine Belliard, que l'on accueille sur le coaching et l'entrainement à Saint-Priest de l'équipe 2 U20M.

Situation :

  • Quel âge as-tu ? 36 ans.
  • Tu es née ou ?  à Lyon 3ème.
  • Quel métier exerces-tu ? Je suis secrétaire médicale dans un centre de kinésithérapie.
  • As-tu un surnom ?  "Mary", d'ailleurs je ne réponds qu'à ce prénom :) 
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ? Je m'appelle Mary, j'ai 36 ans, j'ai commencé le basket à l'âge de 15 ans (avant je faisais de la danse classique et du Modern Jazz (et oui on ne dirait pas) ) au Corbas Basket Club, ensuite j'ai joué à Communay une année puis à Décines pour finir à Gerland. J'ai joué en département puis en région (plus jeune j'ai fait le banc en NF3). A noter un titre de championne RF3 avec Corbas lors de ma saison 2011-2012. En tant qu'entraineur, j'ai commencé en 1997 à Corbas avec des Baby et des U11, je n'ai jamais arrêté depuis ! Je me suis essentiellement occupée de la filière masculine du niveau départemental à régional de Baby à Seniors.

 
 
 

Le Basket :

  • Depuis quel âge entraînes-tu? Depuis l’âge de 17 ans.
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ? Un contexte familial (ma soeur qui jouait) qui s’y prêtait.
  • Quel geste préfères-tu au basket ? Lancer-franc lorsque la gestuelle est bien réalisée ! 
  • Quelle sera ton rôle ? Le rôle que le club voudra bien me donner.
  • Pourquoi St Priest en tant que coach ? Car cela fait bien longtemps qu’Anthony Bavier voulait que je vous rejoigne !
  • Quelle est ta meilleure saison ? La saison 2007-2008 car cette saison j'ai validé mon BEES 1er degré option Basketball et j'ai fait une saison parfaite avec mon équipe U13 (0 défaite des brassages jusqu'à la finale Division 1 ) avec un titre de champion départemental D1 U13.
  • Y’a-t-il une équipe adverse avec laquelle tu t’entends bien ? Je n'ai pas vraiment d'ennemis dans les différents clubs.
  • Ton joueur ou joueuse préféré ? Delaney RUDD (même s'il a arrêté sa carrière il restera une légende pour moi).
  • Tu voudrais ressembler à un joueur ou une joueuse ? Non pas spécialement.
  • Ton objectif perso ? Perfectionner mon coaching.
  • Ton objectif collectif ? Travailler avec les différents coachs et le staff afin de continuer à évoluer, d'apprendre et de partager mes connaissances.
  • Quelle est ton approche du basket, ta philosophie de jeu ? Ne jamais rien lâcher jusqu'au dernier coup de sifflet.
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club? Des choses à développer ou à faire ? Je ne peux pas me prononcer car je viens d'arriver et je n'aurais pas la prétention de m'avancer aussi vite.
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ? Le basket est un super sport collectif avec pleins de valeurs donc soyez généreux, correct et des travailleurs "guerriers". Soyez positif dans votre jeu et avec vos coéquipiers afin de promouvoir ce sport qui est notre passion.


La troisième mi-temps :

  • Ton film ou séries préféré ? Film : Coach Carter ; Série : Buffy contre les vampires.
  • Ton cd préféré ? Les CD de Mylène Farmer.
  • Ton Plat préféré ? Plat antillais : courbouillon de poissons avec des légumes antillais.
  • Ton club préféré ? Je n'en ai pas en particulier.
  • Ton loisir préféré ? Les sports extrêmes (rafting, canyoning...)
  •  Ton rêve le plus fou ? Sauter en parachute et à l'élastique.
  • Qui aimerais-tu rencontrer ? Will Smith.
  • Que fais-tu quand tu n’es pas au Basket ? Je bois des verres avec des amis.
 

Interview de Bernard deutsch

Vice-président du club depuis des années et récemment médaillé de la ville de Saint-Priest pour ses 40 années de bénévolat, Bernard Deutsch a été interviewé afin d'en apprendre plus encore sur lui.

Situation :
  • Quel âge as-tu ? 66 ans.
  • Tu es né ou ?  à Givors.
  • Quel métier exerces-tu ? Avant j'étais commercial et maintenant je suis retraité.
  • As-tu un surnom ?  NON ! Mais un beau-frère m'appelle "Le Gros".
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ? Alors je suis vice-président du club depuis 15 ans environ, mais j'ai joué plus de 40 ans et coach pendant 30 ans environ.
 
Le Basket :
  • Depuis quel âge est tu licencié au club ? Depuis que j'ai 17 ans (1966) :)
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ? Un copain y jouait.
  • Pourquoi Saint-Priest en tant que coach ? C'est mon club.
  • Quel est ton rôle ? Aider - Encourager - Conseiller - Tempérer.
  • Tu as reçu une médaille de la part de la ville de Saint-Priest pour tes 40 années de bénévolat et ton investissement, qu'est ce qu'elle représente pour toi ?  C'est mon salaire ! (rires) 
  • Quelles personnes t'ont le plus marqué au club? La famille Coeur, Gino Flori, Claudius Masson et tant d'autres qui ont beaucoup oeuvré !
  • Que réprésente le bénévolat pour toi ? Il faut aimer donner, offrir, aider pour avoir l'esprit tranquille.
  • As-tu des anecdotes à nous raconter ? Tellement ! Mais pas ici :)
  • Comment vois-tu l'évolution du bénévolat pour toi ? Aujourd'hui, même si les gens aimeraient donner un coup de main, la vie est plus compliquée, donc ils restent en retrait.
  • Quels sont les changements majeurs depuis ton arrivée au club ? En 50 ans de présence, j'ai d'abord vu construire des gymnases, la technique un peu spéciale (NBA!) et l'argent.
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club?  Je ne suis pas devin. Déjà se maintenir et faire surtout progresser les jeunes (école de Valérie).
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ? Respect - Assiduité - Passion . Le maître mot est RESPECT
 
La troisième mi-temps :
  • Ton film ou séries préféré ? Les Don Camillo (Je vais souvent à Brescello en Italie où ont été tournés les films)
  • Ton cd préféré ? Chris Rea
  • Ton Plat préféré ? J'en ai tellement! Est-ce que cela se voit ?
  • Ton club préféré ?  L'ALSP !
  • Ton loisir préféré ? Tout m'intéresse.
  • Ton rêve le plus fou ? Que les jeunes de Saint-Priest jouent au plus haut niveau !
  • Qui aimerais-tu rencontrer ? Adriana KAREMBEU.
  • Que fais-tu quand tu n’es pas au Basket ? Avec mon épouse à la maison calmement.
  • Une dernière question que tu aurais peut-être aimé que je te pose ? La réponse? OUI : Qu'est ce que je fais dans ce club? Réponse : C'est mon club de toujours, je suis un peu le PAPY Bernard.
 

Interview de Xavier Cellard

Tout d’abord félicitation pour votre montée en R1. 

Avant de parler de cette montée dis-nous en un peu plus sur toi :

1)    Retrace nous un peu ton parcours sportif ?
 
Ma pratique du basket s’est effectuée uniquement à l’ALSP basket, ce qui est maintenant assez rare pour un joueur… Proximité, amis, ambiance ne m’ont jamais incité à aller voir ailleurs.
J’ai commencé le basket en benjamins 2e année, après l’avoir découvert grâce à l’Association Sportive de mon collège et à ma prof d’EPS. Cette prof qui était et qui est encore, une très bonne amie avec la mère du nouveau coach des séniors garçons 2 ! Quelle coïncidence…
Ensuite, 2 années minimes régions, 3 années cadets régions avec déjà des matchs en séniors durant la dernière année cadets.
3 montées successives de D1 à R1
Champion R2 pour finir sur une année en N3.
Arrêt 3 ans puis reprise en R2 pour finir sur une montée en R1 ! Voilà !
 
 
Revenons sur cette montée maintenant :
 
1)       Quelle est ta réaction après coup ? Que représente cette montée ?

Un aboutissement pour le groupe que j’ai intégré il y a 3 ans. Pour le club, c’est une reconnaissance et une fierté je pense, posséder ses 2 équipes garçons à ce niveau-là c’est top !

2)       Que peux-tu nous dire de tes coéquipiers ?

Un noyau de joueurs du club et des joueurs extérieurs avec un très bon état d’esprit, jonglant entre jeunesse et expérience. Parmi eux, quelques « sanguins », l’ambiance était là.

3)       Quels sont les qualités et les points forts de ton équipe, ce qui selon toi aussi vous a permis d’accéder au niveau supérieur ?

     Régularité dans les résultats, du sérieux sur chacun des matchs, un niveau de joueurs assez homogène, et Ludo en guerrier sur chaque match !

4)       Tu as joué au tous les niveaux à Saint-Priest : département, région, national. Quelle a été ta meilleure saison ?

Chaque saison, chaque niveau a été différent, sur les résultats ou sur l’ambiance du groupe. C’est vrai que les montées de département jusqu’en R1 ont été des moments intenses.
 
Passons à l'avenir !
 
1)       Tu arrêtes la saison prochaine en équipe 2.  Cela annonce pour toi une fin de carrière ? Un retrait pour une  autre équipe du club ? Comment vois-tu la suite ?

Fin de carrière officielle oui. J’ai déjà programmé un marathon en novembre. La suite sera de suivre mes enfants et pour moi, course à pied et trail.

2)       Quelle est ta montée la plus marquante ?

R2 en R1 avec le titre de champion. Celle en N3 a été également très marquante car un aboutissement.

3)       Quelles anecdotes croustillantes as-tu à nous offrir ?

J’ai appris à l’avant dernière journée de championnat que notre chant de victoire dans les vestiaires provenait du film Camping, alors que je le chante depuis 3 ans !!

4)       Quel est ton meilleur souvenir à l’ALSP ?

Dur… L’image que j’aurais de ce club sera toujours la même : famille, amis et passionnés.
 
 
Un dernier mot…. Merci également à Régis que je côtoie depuis très longtemps, durant mon enfance, sur les terrains de basket.
 
PS : Qui souhaiterais- tu voir interviewé ? Le président Alain Vigne
 

Interview de Julien Cottaz, nouveau coach de l'équipe 2 seniors garçons

L’interview de l’entraîneur, Julien Cottaz, de retour sur le coaching et l'entrainement à Saint-Priest, quelques années après être parti.
A l"époque, il coachait les minimes.

Situation :
  • Quel âge as-tu ? 35 ans.
  • Tu es né ou ?  à Lyon.
  • Quel métier exerces-tu ? Professeur d’EPS.
  • As-tu un surnom ?  pas vraiment!  Un diminutif : Ju'
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ? Marié avec Caroline, deux filles « presque » adorables de 3 et 5 ans. Passionné de sport et de basket depuis le plus jeune âge.
 

Le Basket :
  • Depuis quel âge entraînes-tu? Depuis l’âge de 19 ans.
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ? Un contexte familial (mère joueuse) qui s’y prêtait.
  • Quel geste préfères-tu au basket ? Le tir très longue distance.
  • Quelle est ta meilleure saison ? La montée, en tant que joueur, en Nationale 2 avec le Clar alors que nous étions promus, saison 2009-2010.
  • Y’a-t-il une équipe adverse avec laquelle tu t’entends bien ? Il y a très peu, voir pas, d’équipes avec qui je ne m’entends pas.
  • Ton joueur ou joueuse préféré ? Sarunas JASIKEVICIUS en Europe, Manu Ginobili en NBA.
  • Tu voudrais ressembler à un joueur ou une joueuse ? Le shoot de Steph Curry, la puissance de Lebron James et la ruse de James Harden…
  • Ton objectif perso ? M’épanouir dans le coaching autant que je l’ai été en tant que joueur.
  • Ton objectif collectif ? Faire perdurer la dynamique créée en équipe 2 (maintien en R1) et aider le club dans son projet sportif.
  • Quelle est ton approche du basket, ta philosophie de jeu ? Tirer de chacun des joueurs qui composent l’équipe le meilleur de lui-même, tout le monde à quelque chose de précieux à apporter. Je valorise plutôt le collectif.
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club? Des choses à développer ou à faire ? De très nombreuses choses positives sont déjà faites.  Peut-être établir un lien encore plus important entre les équipes jeunes et les équipes seniors, cela permet souvent de pérenniser ces dernières à leur meilleur niveau de pratique.
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ? Que votre pratique soit toujours liée avec le plaisir. Par contre, on prend souvent du plaisir dans l’effort. Pour les plus ambitieux, votre réussite passe forcement par le travail et l’humilité.
 

La troisième mi-temps :
  • Ton film ou séries préféré ? Un homme d’exception, Snatch, Peur primale…
  • Ton cd préféré ? Pas un en particulier.
  • Ton Plat préféré ? Ils sont nombreux !!! et les légumes n’y figurent pas trop!!!
  • Ton club préféré ? Le cœur au Clar, la tète à St Priest…avec une petite pensée pour la muroise basket et l’Asptt Lyon.
  • Ton loisir préféré ? Le jeu….sous toutes ses formes.
  • Ton rêve le plus fou ? Me téléporter.
  • Qui aimerais-tu rencontrer ? Personne en particulier.
  • Que fais-tu quand tu n’es pas au Basket ? Je passe du bon temps en famille et entre amis.
  • Une dernière question que tu aurais peut-être aimé que je te pose ? La réponse? 
La petite lumière dans nos frigos est-elle vraiment éteinte quand on referme la porte ? Si quelqu’un a la réponse ;)
 

Interview de Mario Amelaise sur son avenir, la montée et son parcours !

Tout d’abord félicitation pour votre montée en R1. 

Avant de parler de cette montée dis-nous en un peu plus sur toi :

1) Retrace nous un peu ton parcours sportif ?

J'ai débuté le basketball en 1992 et j'ai joué en jeunes et séniors à l'ALSP. Hormis un aller-retour à l'ALM au début des années 2000 avec Hossein, Micha et Medhi où nous avons d'ailleurs rencontré Omar, le 1er double mètre de l'ALSP, j'ai joué en équipe 1, 2 et 3 et participé à bon nombre de montées de ces 3 équipes avec les coachs Thierry Gorini, Olivier Grosset, Olivier Perrot, Laurent Coudour, Régis et JB Mourgues.



Jouj'bilé

Revenons sur cette montée maintenant :

1) Quelle est ta réaction après coup ? Que représente cette montée ?

Je suis heureux que cette équipe accède à la R1. C'est une montée méritée. C'était l'objectif de l'équipe 1 il y a 10 ans et aujourd'hui avec la team actuelle on a réussi avec l'équipe 2. C'est pour moi une belle manière d'arrêter avec la Jouje.


2) Que peux-tu nous dire de tes coéquipiers ?

Ce sont tous des cons ... mais dans le bon sens du terme
Plus sérieusement, je ne me serais pas investi cette année si il n'y avait pas eu cette envie de combat (au sens propre comme au figuré) et si l'ambiance entre les gars n'était pas bonne.


3) Quels sont les qualités et les points forts de ton équipe, ce qui selon toi aussi vous a permis d’accéder au niveau supérieur ?

Le point fort c'est Régis. Je pense qu’on n’en parle pas assez mais le job qu'il a fait avec cette équipe 2 est comparable si ce n'est mieux que celui des coachs des équipes 1 il y a 10 ans. Son travail est clairement sous coté à l'ALSP.
Construire une équipe 2 garçons en partant du bas de la D1 et viser la R1 avec les conditions d'entrainements et les moyens alloués en si peu de temps c'est une première pour le club et peu de structures dans la région sont à ce niveau.

Sur les joueurs, c'est une équipe d’attaquants (lol). Y a que des numéros 10. Ça aide beaucoup pour gagner les matchs
Heureusement que Micha et Rémi sont là pour faire tourner les ballons


4) Tu as joué à tous les niveaux à Saint-Priest : département, région, national. Quelle a été ta meilleure saison ?

Question très difficile quand tu as joué avec autant de générations et de gars talentueux. Sans vraiment pouvoir les classer, je dirais :
  • La saison et le titre de champion de R2 avec Olivier Grosset car c'est le titre avec les gars de ma génération
  • La saison magique et le titre des Invaincables avec Olive Perrot
  • La montée en N3 avec notre Coudy 
  • La sortie de DM1 improbable avec un panier average à 4 qui se joue à la dernière seconde du dernier match et qui a véritablement lancé l'histoire de la JOUJE !
  • Les saisons espoirs 2000 avec des rosters venus d'une autre planète !



Jouje'man un jour, Jouje'man toujours


1) Tu arrêtes la saison prochaine en équipe 2. Cela annonce pour toi une fin de carrière ? Un retrait pour une autre équipe du club ? Comment vois-tu la suite ?
C'est encore un peu flou mais disons que j'aimerai passer plus de temps à regarder mes enfants jouer que l'inverse.


2) Quelle est ta montée la plus marquante ?
Trop dure comme question. 

3) Quelles anecdotes croustillantes as-tu à nous offrir ?
Je suis une anecdote à moi tout seul 

4) Quel est ton meilleur souvenir à l’ALSP ?
Micha, Hossein, Laurent, Sandrine ... s'en souviendront mais c'est les tournois qu'on faisait quand on était gamins et celui de la Seyne sur mer notamment
NB: je viens d’ailleurs de répondre à la question précédente également.

5) Un dernier mot….
L'ALSP ce n’est pas un club, c'est une famille.

PS : Qui souhaiterais- tu voir interviewé ? Mon fils Antoine et ma fille Clémence

Mario AMELAISE

 

Interview de Yasmina HATTABI, capitaine des seniors filles 1 sur son avenir, la montée, et la place du basket féminin à Saint-Priest

Après les seniors garçons 2, c’est au tour des seniors filles 1 d’assurer leur montée ! Suite à une finale jouée à domicile contre Jonage (3ème ), une victoire 72-46 a permis à l’équipe coachée par Christ MAKOSSO de terminer 2ème du championnat et de gagner son accession devant son public !
Un billet en RF2 pour cette équipe un an après être descendue en RF3.
 
 Interview de Yasmina HATTABI, capitaine des seniors filles 1 cette année, figure emblématique du club, qui a connu pas mal de montées avec Saint-Priest, qui  nous donne ses impressions sur cette saison et les perspectives à venir pour ce groupe.
 
Tout d’abord félicitation pour votre montée en R2.  Avant de parler de cette montée, dis-nous en un peu plus sur toi. Peux-tu nous retracer un peu ton parcours sportif ?
 
YH : J’ai commencé le basket à 6 ans au BC Feyzin, avec ma sœur Naïma et Magalie. Feyzin était mon club formateur où j’ai régulièrement joué à des bons niveaux départementaux. En cadettes,  j’ai aussi été surclassée dès la 1ère année en seniors où j’ai joué en Départemental et en Régionale 2. J’ai beaucoup appris auprès de joueuses qui avaient plus de 50 ans pour certaines et qui avaient joué en Nationale 1/2/3. Je suis partie à l’AS Villeurbanne  en dernière année cadettes pour jouer en Région. Puis j’ai suivi ma sœur Naima en seniors 1 à Saint-Priest en Régionale 1 en 2000. J’y ai signé sans m’entraîner, sans savoir à quoi aller ressembler l’équipe qui descendait de N3 car je passais mon bac à l’époque. Et l’ALSP est devenu mon club de cœur.  J’y ai connu tous les niveaux : descente jusqu’en RF3, remontée jusqu’en RF1. Les coaches et les joueuses sont passés, mais je suis toujours restée car j’appréciais le côté familial mais ambitieux du club.
 
Direction la RF2
 
Revenons sur cette montée maintenant :
 
1)   Quelle est ta réaction après coup ? Que représente cette montée ?
 
Comme toutes mes coéquipières, les coaches et le groupe Seniors filles, je suis super contente. La montée récompense les nombreux efforts faits depuis août par l’équipe. Et je pense que c’est mérité car les filles ont été assidues, ont gardé le cap malgré les blessures ou défaites, ont été solidaires jusqu’au bout.  On est passé par toutes les émotions samedi et cette saison, et les filles n’ont jamais rien lâché.
Mais ce qui m’a surtout touché samedi, c’était de voir la salle remplie  avec de vrais supporters pour nous encourager. Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu ça à l’ALSP pour des filles !
 
2)   Que peux-tu nous dire de tes coéquipières ?
 
Elles sont folles, elles coûtent chers en bouffe au club. Il ne faut pas être pressée non plus quand tu vas en soirée avec elles car il faut se saper, se faire les plaques, tu dois les aider à marcher avec leur talons. Et puis tu les ENTENDS car ce n’est pas la discrétion personnifiée non plus ! Non, plus sérieusement, c’est un super groupe (équipe 1 et 2) qui a bien vécu ensemble, qui était hyper motivé et qui avait envie d’atteindre des objectifs ensemble. Il y a tout ce que j’aime dans une équipe : le sourire, la joie de vivre, le dynamisme, la jeunesse, un peu d’expérience, de bons délires, du caractère, et on se dit les choses, c’est important.
 
3)   Quels sont les qualités et les points forts de ton équipe, ce qui selon toi aussi vous a permis d’accéder au niveau supérieur ?
 
Les qualités sont nombreuses : le mélange d’expérience et de jeunesse qui a bien fonctionné ; la confiance dans la ligne de conduite du coach, la MAKOSSANCE ; la combativité ; l’assiduité ; des coachs investis qui ont su nous donner ou redonner confiance ; une concurrence saine ; et puis surtout un groupe au potentiel prometteur, fort à tous les postes. Ca court, ça shoote, c’est costaud à l’intérieur, c’est agressif, ça répond au défi physique.
 
4)   Equipe jeune, avec beaucoup de recrues, cela ne t’a pas un peu perturbée ?
 
J’étais flippée au départ. J’avais peur de devoir me mettre à écouter du Justin Bieber pour les suivre, mais ça va, elles ont meilleurs goûts J.  En plus, j’allais jouer avec Janna à qui j’ai limite appris à dribbler, j’ai pris une claque, ça m’a fait bizarre, j’avoue ! Mais il m’a fallu surtout être patiente au niveau de la mise en place du jeu collectif. Ça n’allait pas aussi vite que je l’aurais espéré au début. Mais c’est venu progressivement et il y a des matches où collectivement, sur la 2ème partie de saison notamment, c’était grave agréable à jouer et à regarder jouer.
 
5)   Comment va le basket féminin à Saint-Priest ? Différence avec ce que tu as connu auparavant ?
 
Je dirais que le basket féminin à Saint-Priest se restructure et retrouve sa place. Et ce dans toutes les catégories : on a réussi à monter encore cette année 1 voire 2 équipes dans toutes les catégories, et beaucoup d’équipes 1 ont joué en région. Ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps à l’ALSP. Ca s’explique en partie parce qu’on accorde plus d’importance au club au basket féminin, en mettant des bons entraîneurs aussi sur ce secteur.
Ce qui est bien aussi, c’est que l’on retrouve du lien cette année entre les différentes catégories, avec l’opération marrainage par exemple.
 
Un investissement tout-terrain
 
 
 
1)   L’année prochaine, vous y pensez déjà….
 
On pense déjà au match de dimanche car il nous en reste un et c’est important de bien finir la saison. Après oui, la saison prochaine se profile déjà, les filles ont déjà fait part de leur devenir dans le groupe et on attend de futures recrues potentielles dès les prochaines séances d’entraînement.
 
2)   Une Affiche « Ciao Mamie Yas » était visible au début du match ! Cela annonce pour toi une fin de carrière ? Un retrait pour l’équipe 2 ? Comment vois-tu la suite ?
 
« Mamie » alors qu’il y a plus vieilles que moi dans l’équipe, j’hallucine quand même !
J’avais annoncé dès le début de saison que c’était ma dernière année en 1. Même si certains ou certaines ont pensé que je continuerais encore, ce que j’aurais pu faire c’est vrai, j’ai préféré arrêter sereinement car je sentais que c’était le bon moment. Les déplacements et les 2 entraînements sont de plus en plus difficiles à gérer pour moi par rapport à mon travail. Et j’ai joué un peu en 2 cette année, ça faisait beaucoup trop de basket car je suis aussi dans l’animation, au bureau, j’aide Valérie sur le plateau baby et j’ai dépanné parfois sur 2/3 entraînements  baby le samedi matin.
De plus, en tant que dirigeante du club, j’ai un discours depuis 2/3 ans où je souhaite qu’on rajeunisse si possible les équipes 1, qu’on fasse monter l’équipe 2, qu’on intègre au moins aux entraînements des jeunes…  Comme j’aime être cohérente entre ce que je dis et ce que je fais, j’ai préféré stopper cette année. Pour la 2, je donne pour l’instant une réponse négative et je viendrais juste m’entraîner car courir seule et dans le froid, je n’aime pas ! On verra dans quelques semaines selon le projet proposé et avec plus de recul, même si ce n’est pas ma priorité du moment.
 
 
3)   Tu es investie au bureau, à l’animation, dans le jeu, un peu avant au coaching…Quelles sont tes futures casquettes l’année prochaine ?
 
Je vais remplacer Alain Vigne à la présidence bien évidemment !  Non je rigole, je vous rassure !!!!
Je suis en réflexion actuellement pour voir justement ce que je continue et ce que j’arrêterais car trop de casquettes n’est pas toujours simple à gérer. Je m’investis à fond dans tout ce que je fais mais il faut que je me recentre pour me garder du temps pour moi, mes proches, mes amis…
 
Retour en zone « Souvenirs »
 
1)   Quelle est ta montée la plus marquante !
 
Elles sont toutes marquantes, chacune est unique car le groupe, la saison ont été différents. Celle de 2005 avec Jérôme Chabrière était magnifique car c’était après plusieurs descentes successives, le groupe était en reconstruction et on a réussi à remporter en plus la finale régionale. Et puis c’était avec des amies et ma sœur et une équipe de « WINNER », « DE LACHE-RIEN » (c’était les mots favoris du coach ».
 
Celle avec Olivier Perrot était mémorable car elle faisait suite à une année galère (une saison à 6/7 avec beaucoup de blessures) et l’année suivante, on remonte en RF1 en recrutant des supers joueuses. C’était un groupe en plus très soudé, plein de bons délires. Monter en RF1 avec mes sœurs et ma meilleure amie, « la family », c’était aussi marquant.
 
Quant à celle de cette année, le contexte était parfait : ça se gagne sur dernier match de la saison à domicile, une finale 2ème contre 3ème et  c’était mon dernier match !
 
 
2)   Quelles anecdotes croustillantes as-tu à nous offrir ?
 
Ce qui se passe dans le vestiaire reste dans le vestiaire alors je vous laisse vous faire des films….. En tout cas, il s’en est toujours passé des choses à chaque montée. Ça se raconte lors d’une soirée les dossiers, pas sur un site J
 
3) Un dernier mot….
 
Plutôt une dernière réflexion : je ne sais pas ce qui est pire, me supporter sur un terrain ou devoir me supporter dans des tribunes, je me pose la question !
Comme derniers mots sinon je dirais : Allez les jaunes et noirs !
 
 
PS : Qui souhaiterais-tu voir interviewé ?
Olivier Perrot et Laurent Sarrio, juste pour les jeux de mots, il peut y avoir un petit concours sympa je pense! 
 

L'équipe 2 garçons accède au plus haut niveau régional, la RM1 !

Interview de Régis Mourgues
 
C’était le fait marquant du week-end dernier : les seniors garçons 2 ont validé leur montée en Régionale 1, au terme d’un bon match et devant leurs supporters. Une nouvelle accession pour « La JOUJE » qui a gravi les échelons plusieurs années de suite pour parvenir au plus haut niveau régional. Interview de l’entraîneur Régis MOURGUES qui s’est démarqué en basant son projet sur des jeunes et des licenciés de longue date formés au club.
 
1/ Tout d’abord félicitation pour votre montée en R1.  Quelle est ta réaction après coup ? Que représente cette montée ?
Régis Mourgues : Merci pour les félicitations, ça fait chaud au cœur comme tous les messages qui ont suivi cette victoire. Ma réaction est plutôt modérée car on a pas mal d’avance sur le troisième et que tout le monde nous disait que la place en RM1 était pour nous. Les deux autres montées, on a attendu la dernière journée à chaque fois, notamment avec un match gagné à la vie à la mort après prolongations au Cergne.
Cette montée représente avant tout le travail de tout un groupe et d’une gestion humaine fait entre les joueurs payante (mais c’est toujours plus facile quand on gagne). Et puis, il est vrai que le projet d’amener cette équipe 2 en région avec un mélange des âges (cette année, 17 ans sépare le plus vieux du plus jeune) et une forte identité club, est un challenge personnel donc une grande fierté.
 
2/ Quels étaient les objectifs cette saison ? La montée ?
Les objectifs cette saison étaient plutôt humains, ce qui a simplifié le basket derrière. Le stage d’un week-end à Saint-Martin-la Plaine a été l’élément fondateur du groupe de cette saison.
En termes d’objectif sportif, j’ai demandé à l’équipe de gagner tous les matches et de finir sur le podium des défenses. Du coup, les deux objectifs ne sont pas atteints puisque nous en sommes à 15 victoires pour 4 défaites et nous sommes classés 6ème défense. Mais on se contentera de la montée en RM1 ☺.
Intertitre : Revue d’effectif
3/ Peux-tu nous présenter ton groupe, ton équipe en quelques mots ?
Mon groupe est composé de :
Morgan NANIBET, arbitre au club, issu des juniors du club ;
Micha GALVAN, première licence au club il y a 22 ans ;
Xavier CELLARD, première licence au club en benjamins il y a 25 ans, a aussi été entraîneur au club ;
Mario AMELAISE première licence au club il y a 22 ans, entraîneur des baby ;
Stephen HENRY, première licence au club il y a 15 ans ;
Rémi GOUX, arbitre du club et formé au club
Ludovic GOBERT , coach NM2 chez nous
Romain LENAFF au club depuis 3 ans
Sébastien BIOSA au club depuis 3 ans et a entraîné les Cadets 2 la saison dernière ;
Yoann GIRAUD SAUVEUR, entraîneur des U20 et recrue ;
Justin FONTAINE, recrue
Des mecs qui vivent bien ensemble avec des caractères forts mais respectueux et des fortes valeurs de partage.
4/ Quels sont les qualités et les points forts de ton équipe, ce qui selon toi aussi vous a permis d’accéder au niveau supérieur ?
On a de grosses qualités individuelles. A tous les postes, on a été capable de marquer beaucoup de points en peu de temps. Et une grosse envie collective fédérée par Romain et Ludo.
En plus de notre niveau de jeu, un calendrier favorable, des grosses équipes qui passent au travers et juste un match hors-sujet nous ont permis d’assommer très tôt le championnat en compagnie de Grigny.
Intertitre : Défenseur de la formation du club
5/ Beaucoup de joueurs de cette équipe , toi y compris, ont été formés au club. Cette montée est une récompense pour toi et le club ?
A vrai dire, j’ai beaucoup de mal à comprendre certains recrutements depuis que je suis au club aussi bien de coaches que de joueurs. Promouvoir les coaches et les joueurs du cru est essentiel pour avoir ce liant. Je kiffe aller voir Matthieu ARANDA en 1 car on l’a tous vu grandir et s’il pouvait en avoir un peu plus en équipe fanion, j’en serais le premier satisfait.
Cette équipe monte en RM1 mais beaucoup de joueurs nous ont aidés à franchir les marches d’avant comme Hossein IKEN, Maxime ROLDAN, Matthieu GIRAUD, Romain MATHE, Hervé FOUILLOUX ou Marwane ARRADI pour ne citer qu’eux. Eux aussi représentent pas mal d’années de licences au club.
5) L’année prochaine, vous y pensez déjà….
Oui ! Le fait que la montée soit validée assez tôt a permis de passer en mode 2015/2016. Les premiers faits sont que Xavier arrêtera de jouer et moi-même de coacher. D’autres sont en réflexion. Pierre Yves CHASSARD avec l’aide de Ludo GOBERT devraient annoncer assez rapidement le nom du nouveau coach afin de pouvoir travailler pour pérenniser cette place au plus haut niveau régional.
6 / Un dernier mot….
C’est dur de prendre la décision de partir mais j’espère que l’esprit JOUJE continuera et qu’il se propagera sur d’autres équipes. JOUJE FOREVER !
 
 
 
 
Interview de Christ MAKOSSO
 
Depuis septembre 2014, Christ Makosso occupe la fonction de Responsable de développement du club. Interview pour mieux comprendre ce nouveau poste créé cette saison qui devrait permettre à l'ALSP de viser, à terme, le haut de panier !
 
  • Quel est ton parcours sportif ?
- « En tant que joueur, j’ai commencé le basket en U13 à 12 ans au club de Menival Saint-Priest. J’y ai fait mes gammes, avec pendant mes années U15 des entraînements en plus du côté de l'AL Saint-Priest où Jean-Baptiste Mourgues et Anthony Bavier m’ont fait travailler et progresser sur la main gauche. A la sortie de mes années U17 et du titre de Champion du Rhône, je suis arrivé à Saint-Priest en Seniors pour jouer avec l’équipe 2 et m’entraîner avec l’équipe 1. J’ai ensuite été rookie en Nationale 3 sous les ordres de Laurent Coudour pendant 2 ans tout en jouant avec l’équipe 2 (Montée RM3-RM2).
A la fin de ces années, j’étais entre l’équipe 1 et 2, un peu compliqué à gérer psychologiquement. Je suis donc parti jouer en RM2 à Ozon, l’année dernière nous avons été champion RM2 et nous sommes montés en RM1, niveau où je joue actuellement.
En tant que coach, je suis au club depuis 8 ans où j’ai eu les catégories U13M à U20M avec un titre de Champion du Rhône en U17, champion du Lyonnais en U17 et vice-champion du Lyonnais en U20. Mais c’était une année un peu particulière ce championnat juniors il y a 2 ans… Cette année j’entraine les Seniors Filles 1 en RF3, les U15 en Région et je suis assistant sur la sélection régionale U15 Filles. »
  • Et côté scolaire ?
- « J’ai eu mon bac Scientifique option sciences de l’ingénieur avant de rentrer en fac de sport.
Ensuite, j’ai validé ma licence en management des organisations sportives, avant de réussir mon année de master option management des organisations sportives.
Dans le cadre de ma dernière année de master, j'ai eu la possibilité de faire un stage au sein de l'ALSP. J’étais à la recherche d’un stage, et dans mes recherches, j’avais évidemment ciblé Saint-Priest qui correspondait au type de structure qui m’intéressait. Au début, je me suis dit que ce n’était pas possible financièrement donc je n’ai pas poursuivi l’idée.Ce n’est que plus tard dans mes recherches que je me suis demandé si c’était si impossible que ça.
J’en ai parlé avec Demian Domenech (joueur en équipe 1) qui est passé par ma formation et même par le club sur des fonctions similaires aux miennes. Il a été un vrai appui dans la structuration du stage et sa faisabilité, je le remercie encore d'ailleurs !
J’ai donc contacté le président Alain Vigne et il n’a pas hésité une seule seconde à me prendre à ma plus grande surprise/satisfaction. Les dirigeants du club m’ont toujours fait confiance et m’ont offert l’opportunité de montrer ce que je savais faire.
L’agence de communication MVP dirigée par Tom Gregoire (ancien licencié au club, ancien coéquipier, gérant de l’entreprise et tuteur de stage) a été également un vrai appui.
En effet, j’ai effectué mon stage entre l’agence de communication, le club et les cours sur un rythme de 3 semaines en entreprise (10% du temps à MVP) et 1 semaine en cours (séminaires) et cela pendant 6 mois. »
 
Un rôle pivot dans le club

  • Comment en es-tu venu à ce poste de Responsable de développement du club?
- « Au cours de mes 6 mois de stage, j’ai essayé de féderer autour de moi et d’amener de nouvelles idées (création du site internet, refonte de l’équipe d’animation, création réseau de partenaires internes, création d’événements, création de projets…). Je pense que ça a un peu dynamisé le club. En plus de ce dynamisme s’est ajoutée la montée en Nationale 2. Ce qui était un vrai plus pour le club.
A l'issue de mon stage et à la fin de mon master, le club m’a proposé un poste de Responsable de développement du club. C'était une vraie opportunité car l’embauche est difficile dans ce type de métier vu qu'il n’y a pas de fiche de poste standardisée. Il faut démontrer lors de stages, se faire recommander, cibler une association en amont ou bien alors avoir un peu de chance pour décrocher un contrat. La détermination est essentielle.
J’ai donc commencé officiellement mon contrat le 1er septembre 2014. »

  • En quoi consiste exactement ton métier ?
- « Mon métier consiste à développer le club sur la partie projets, marketing, sponsoring et autonomie financière.
Le genre d’amalgame qui est fait la plupart du temps, est de confondre un responsable de développement (qui travaille pour que le club puisse fonctionner en autonomie en mobilisant toutes les ressources possibles et nécessaires) avec un salarié de club qui passe par une formation spécifique (qui entraîne des équipes dans le club et gère l’administratif). Le responsable développement n'est donc pas le directeur technique du club, ni le secrétaire, ni le trésorier. Mais il travaille étroitement avec toutes ces personnes et les différents acteurs du club pour le faire avancer. »
 
Un poste tout terrain

  • Pourquoi le club, qui est amateur, a-t-il souhaité créer un poste de ce type?
- «  Bien que le club soit amateur, il s'est beaucoup développé ces dernières années, tant sur le plan du nombre de licenciés, que sur sa structuration.
L'équipe 1 garçon est montée en Nationale 2 cette année, les équipes 1 jeunes sont quasiment toutes qualifiées en Région, en filles comme en garçons, etc.
Le club a mis en place ce poste car il y a besoin d’une personne pour veiller au bon fonctionnement du club sur différents aspects tout au long de la semaine, des mois, de l’année.
On peut se rendre compte que de plus en plus les clubs sportifs se gèrent comme des entreprises car le nombre de licenciés augmente, la demande évolue et il devient compliqué pour une association en développement de se passer d’un salarié.
La volonté du club est aussi d’avoir une nouvelle forme d'organisation, se structurer différemment pour accompagner ce développement, de manière plus spécifique. Avoir donc un salarié qui puisse consacrer une partie de son activité au développement du sponsoring (exemple: réaliser le démarchage de sponsors qui était fait par les membres du bureau déjà très mobilisés par de multiples tâches), de la communication, de l'animation... »

  • Quelles sont les spécificités de ce poste?
- « J’ai la chance de pouvoir travailler de chez moi ou au bureau selon la période de l’année et le rythme des journées. Un bureau avec la WIFI a été aménagé dans l’enceinte du gymnase. Ce qui me permet d’avoir un coin pour travailler, même s’il est vrai qu’il peut y avoir beaucoup de passages ce qui n’en fait pas MON bureau à proprement dit.
Je suis seul à y travailler sauf lorsque je dois donner des missions aux salariés du club le mardi après-midi et le vendredi après-midi.
Autre spécificité de ce poste: mes horaires sont variables. En période sportive, je travaille le samedi et le dimanche (coaching des matchs jeunes), le lundi est mon jour de repos. Le mardi et le vendredi, je fais 10h-12h/14h-22h, le mercredi 10h-12h /14h-17h et le jeudi 10h-12h/14h-20h.
Hors période scolaire, je ne travaille pas le samedi et le dimanche mais du mardi au vendredi 8h-12h /13h-18h (sauf si des stages sont organisés au sein du club).
Ceci c’est en théorie, mais suffit qu’il y ait des événements à organiser ou à coordonner pour bouleverser un peu les horaires.
Ce n’est pas facile de quantifier et de structurer de façon professionnelle un poste dans le secteur sportif et c’est peu fait mais ça tend à évoluer.Nous avons la chance d’avoir au club Pierre Yves Chassard qui s’occupe des contrats salariés et de leur structuration ce qui permet un vrai suivi , mais aussi une sécurité dans le travail. »

Dribbler entre de multiples tâches

  • Existe-t-il une grande différence lorsque l'on exerce ce métier au sein d'un club professionnel et un club amateur comme l'ALSP?
- « Les clubs professionnels sont plus structurés, les fiches de postes plus standardisés, la partie management de club est plus précise, et les tâches sont donc bien plus spécialisées que dans les clubs amateurs. Mais du coup l’autonomie y est plus restreinte et il y a moins de prises d’initiatives.
Les clubs professionnels sont capables de financer un emploi sur la partie management et sponsoring ce que ne peuvent pas encore faire les clubs amateurs à 100%. Mais c’est en train de changer petit à petit.
Jusqu’à présent, à l'ALSP, j’effectue une partie de mon travail, car l’entraînement d’équipe, qui représente 40% de mon salaire, a été ajouté à mes tâches pour ne pas coûter trop cher au club. Mais théoriquement,100% de mon salaire devrait être consacré à la communication, au marketing et au management du club. »
Tu exerces ce poste depuis 6 mois. Qu’est-ce qui t'as étonné, plu, déçu?
- « Ce qui m’a le plus étonné, c’est la difficulté des gens à faire la différence entre le basket en tant que métier et en tant que passion. Je n’ai pas été déçu mais surpris par les conflits que peut engendrer le monde du travail. Tout est prétexte pour créer des problèmes. Ce qui m’a plu, c’est l’autonomie et les responsabilités qui m’ont été données.
Il y a aussi différents avantages dans ce métier : la possibilité de travailler de sa passion, l’autonomie de travail et les horaires modulables. Les inconvénients concernent : la fiche de poste non standardisée, la perception du poste dans l’esprit des gens et le manque de structuration du poste.
C'est un métier qui exige d'être énormément autonome, d'aimer les responsabilités, d'être organisé et rigoureux, de ne pas être trop susceptible, d'aimer le contact avec les gens et d'être franc. »
 
 Entre-deux: passion et métier !

  • N'est-ce pas trop compliqué d'allier terrain avec les entraînements et la partie développement du club?
- « Le travail peut être dur car les horaires de travail ne sont pas toujours comptés. Contrairement à une entreprise classique, s'il y a un dysfonctionnement, quel qu’il soit dans le club, je serais aussi la première personne visée car salariée. Ce qui va aussi avec la notion de responsabilité que j’ai choisi donc je ne me plains pas.
Ca peut aussi être un frein à la vie privée et son épanouissement, mais il faut trouver le bon équilibre.
Comme c’est du basket, dans l’esprit des gens c’est un loisir, donc pas perçu comme un métier, ce qui peut complexifier les missions.
Il faut aussi être vigilant car il peut y avoir des risques de ‘’burnout’’. Le fait de vivre de sa passion jour et nuit peut emmener à une lassitude. Pour éviter cela, il faut absolument s’accorder du temps libre et des périodes hors basket.»
 
  • Pourquoi avoir choisi l'ALSP et pas un autre club pour exercer ce métier ? 
- « J’ai été joueur du club, je suis entraîneur du club, j’ai toujours joué dans la ville de Saint-Priest en jeunes. Je suis donc très attaché à cette ville et le fait d’avoir pu décrocher un contrat ici est une vraie satisfaction qui booste au quotidien.
Lorsque je suis arrivé au club il y a 8 ans, je pensais que je pouvais changer tout le monde par la seule voie de la volonté et de la fougue !
Maintenant, je suis un peu moins fougueux (quoi que (rires…)) mais j’ai grandi donc forcément il y a d’autres moyens de faire avancer le club.
Le fait d’être dans le club depuis un bon moment maintenant est un vrai plus pour être un lien entre tous . Je connais pas mal de monde et pas mal de monde me connaît, ce qui facilite les échanges.
Je suis attaché au club, j’ai souvent eu des occasions d'en partir. Mais j’y suis bien et il y a encore tellement à faire que le challenge ici à lui-même est une source de motivation qui rend mon métier passionnant ! »
 

Fait par Yasmina Hattabi
 

Interview de Ludovic Gobert, nouveau coach de la NM2

L’interview de l’entraîneur

Situation :

  • Quel âge as-tu ?
36 ans
  • Tu es né ou ?
St Vallier dans la Drôme
  • Quel métier exerces-tu ?
Professeur d’EPS, responsable basket à l’Université LYON1
  • As-tu un surnom ?
Ludo, el Padre avec les amis.
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ?
Marié avec Laurie depuis 15 ans. Papa de 3 filles (Marie, Léna, Maëlle). Toute la famille joue au basket.  J’habite à St Priest depuis 9 ans. Je suis un paysan originaire de Chantemerle-les-Blés où ma famille produit des abricots.
 

La troisième mi-temps :

  • Ton film ou séries préféré ?
Les petits mouchoirs
  • Ton cd préféré ?
Best of de Georges Brassens, pour les paroles
  • Ton Plat préféré ?
Rôtie de bécasse, un truc de chasseur
  • Ton club préféré ?
Le club d’Annonay au début des années 2000. Aujourd’hui, l’AL St Priest pour son dynamisme général, son équipe 2 de folie et son équipe 1 composée de joueurs attachés au club.
  • Ton loisir préféré ?
Basket mais aussi chasse. Je ne vous dis pas la chasse à quoi.
  • Ton rêve le plus fou ?
Jouer pendant une saison avec mon frère. Il est actuellement cadet France à St Vallier. On a 20 ans d’écart.
  • Qui aimerais-tu rencontrer ?
Kate Upton, pour parler philosophie.
 
  • Que fais-tu quand tu n’es pas au Basket ? 
Je fais en sorte de passer du temps avec mes enfants, mes amis et ma famille.



Le Basket :
  • Depuis quel âge entraînes-tu?
J’ai des souvenirs où je coachais les séniors de Chantemerle-les-Blés. Je devais avoir 12 ou 13 ans. Je coache en nationale depuis 2004, année où j’étais joueur-entraîneur à Annonay en NM3.
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ?
Il n’y avait que ça dans mon village et mon père était au club donc ça a été naturel.
  • Quel geste préfères-tu au basket ?
Ce n’est pas très beau : « provoquer un passage en force ». Ça demande du courage, un esprit de sacrifice et ça rapporte gros (panier non encaissé, faute à l’adversaire, balle récupérée, adversaire énervé)
  • Quelle  est  ta meilleure saison ?
Ma 2ème année à l’Ouest Lyonnais : on finit 4ème de la NM2 et ½ finalistes de la Coupe de France.
  • Y’a-t-il une équipe adverse avec laquelle tu t’entends bien ?
Je viens d’Oullins Ste Foy et j’ai apprécié l’accueil du club. Je souhaite à cette équipe de réussir même,aujourd’hui,  si je suis un adversaire.
  • Ton joueur ou joueuse préférés ?
Mickaël Jordan, un joueur déterminé que rien n’a jamais arrêté. En tout cas, c’est ce que je croyais quand j’étais plus jeune.
  • Tu voudrais ressembler à un joueur ou une joueuse ?
J’aimerais avoir le shoot de Xavier Cellard. Ou la vitesse de sa femme Sophie.
  • Ton objectif perso ?
Prendre du plaisir au contact de mes joueurs et du club.
  • Ton objectif collectif ?
Progresser et impulser une dynamique d’équipe pour gagner un maximum de matchs d’ici la fin de saison.
  • Quelle est ton approche du basket, ta philosophie de jeu ?
Le combat collectif, l’engagement défensif, la créativité dans le jeu rapide et la maîtrise du jeu placé.
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club? Des choses à développer ou à faire
En ce qui concerne l’équipe 1, il faut s’appuyer sur un groupe de joueurs attachés au club et créer les conditions pour greffer les meilleurs joueurs possibles à leur côté, tout en préservant un esprit d’équipe.
Sur les jeunes, il y a plein de bonnes choses qui se passent. Je crois qu’il est nécessaire d’élever le niveau de formation et de qualification des entraîneurs.
Nous avons la chance de faire partie d’un club  très dynamique et vivant.
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ?
Le plaisir de jouer ensemble, c’est ce qui compte. Mais le plaisir de jouer, ça se gagne en faisant beaucoup d’efforts à l’entraînement et en donnant son maximum pour progresser. On tombe toujours sur plus fort que soi. Il faut rester humble.
  • Une dernière question que tu aurais peut-être aimé que je te pose ? La réponse?
 
Es-tu fier d’être au club ? OUI !!!!!
 

Dominique Pierre, coach des Juniors 1 de Saint-Priest !

L’interview de l’entraîneur

Situation :

  • Quel âge as-tu ? J’ai 56 ans
  • Tu es né ou ? je suis né en Normandie dans le département de la Manche
  • Quel métier exerces-tu ? Je travaille dans le monde de l’informatique
  • As-tu un surnom ? Non plutôt un diminutif « Dom »
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ? Je suis marié, j’ai trois enfants une fille puis deux garçons jumeaux. J’habite dans l’Ain un petit village bien tranquille.
La troisième mi-temps :
  • Ton film ou séries préféré ?Forrest Gump et Au milieu coule une rivière
  • Ton cd préféré ? Un groupe plutôt « Genesis »
  • Ton Plat préféré ? Impossible dans citer un seul
  • Ton club préféré ? Celui où j’ai les meilleurs souvenirs n’existe plus « ASPTT LYON » une vrai famille.
  • Ton loisir préféré ? La pêche de la truite en ruisseau
  • Ton rêve le plus fou ? Aucun
  • Qui aimerais-tu rencontrer ? Ça c’est fait la mère de mes enfants
  • Que fais-tu quand tu n’es pas au Basket ? Je vais à la pêche avec les copains.
 
Le Basket :
  • Depuis quel âge entraînes-tu? J’ai obtenu  mon BE1 en 1992 , mais j’ai commencé à entrainer il y a maintenant 25 ans.
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ? J’ai commencé par le foot jusqu’au collège puis le basket avec les copains et copines de l’époque.
  • Quel geste préfères-tu au basket ? pas un geste en particulier mais plutôt une attitude, un comportement « l’envie de gagner le ballon »
  • Quelle  est  ta meilleure saison ? Je dirais ma saison passée au FCL en nf3 ou avons terminé la saison à la première place, j’avais un groupe d’une grande intelligence basket le rêve de tout entraineur.
  • Y’a-t-il une équipe adverse avec laquelle tu t’entends bien ? Aucune en particulier
  • Ton joueur ou joueuse préférés ?  Larry Bird
  • Tu voudrais ressembler à un joueur ou une joueuse ? non
  • Ton objectif perso ? Faire en sorte que le jeune arrive à la salle en courant et qu’il n’ai pas envie dans repartir.
  • Ton objectif collectif ? Il découle du précèdent créer un groupe où il fera bon vivre ensemble, à partir de là le basket devient plus facile.
  • Quelle est ton approche du basket, ta philosophie de jeu ? le basket est un jeu simple donc pourquoi le compliquer, donc défendre-sauter-courir
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club? Des choses à développer ou à faire ? Cela serait présomptueux de ma part je pense que les dirigeants se débrouillent pas trop mal pour l’instant.
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ? Ayez du plaisir à venir à la salle
  • Une dernière question que tu aurais peut-être aimé que je te pose ? 
"Es-tu impatient de commencer ?" La réponse est un grand OUI
 

Interview du nouveau directeur technique,Pierre-Yves Chassard !


Situation :
  • Quel âge as-tu ? Cela fait 14 ans que je dis que j’ai 25 !! mais j’assume….
  • Tu es né ou ? A vénissieux, il y a 25 ans !!!!!
  • Quel métier exerces-tu ? Je suis conseiller Jeunesse et Sport en charge des structures de haut niveau. 
  • As-tu un surnom ? Au FCL, les filles m’appelaient « piou piou »
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ? Papa de deux filles, Erine et Emmy, ma femme Stéphanie entraînait les poussines, cette année. Voilà pour ce qui était important. Pour ceux qui ne me connaissent pas, on aura l’occasion de se rencontrer.  Si je n’ai pas envie de rencontrer les stars, j’apprécie assez les échanges avec ceux qui ne se prennent par pour des stars. Je milite plutôt pour des valeurs de partage et de solidarité.

La troisième mi-temps : c’est une bière ! ah zut ce n’était pas une question
  • Ton film ou séries préféré ? Les ch’tis mais pas très télé !!
  • Ton cd préféré ? Les enfoirés pour l’aventure humaine
  • Ton Plat préféré ? J’aime bien être à table. J’aime pratiquement tout alors je dirai une bonne raclette pour l’atmosphère montagnard, avec un bon blanc de Savoie.
  • Ton club préféré ? Celui où je m’investis donc Saint-Priest, il y a 20 ans j’aurais dit Communay, ou le FCL.
  • Ton loisir préféré ? Le trail et la montagne
  • Ton rêve le plus fou ? Que tout le monde se déplace par les airs avec deux pales d’hélicoptère sur un chapeau !!!
  • Qui aimerais-tu rencontrer ?  J’aurais aimé Coluche. Les stars, hommes politiques ne m’attirent pas vraiment.
  • Que fais tu quand tu ne joues pas au Basket ? Je ne joue plus depuis 20 ans !!! alors je passe du temps en famille avec les amis, je cours, je bricole.

Le Basket :
  • Depuis quel âge entraînes-tu? Depuis l’âge de 13 ans. J’ai arrêté à 25 ans puis repris 2 ans, il y a 7 ans.
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ? Car on était au chaud, avec les copains et l’ambiance était familiale…
  • Quel geste préfères-tu au basket ? l’interception.
  • Quelle  est  ta meilleure saison ? Surement les 4 au FCL
  • Y’a-t-il une équipe adverse avec laquelle tu t’entends bien ? il n’y en a pas avec qui je ne m’entends pas. Enfin, je crois.
  • Ton joueur ou joueuse préférés ? J’aime bien Céline DUMERC
  • Tu voudrais ressembler à un joueur ou une joueuse ? NON
  • Ton objectif perso ? Que chaque entraîneur trouve son compte à ST Priest et partage avec les autres pour faire avancer les joueurs/joueuses.
  • Ton objectif collectif ? Qu’a moyen terme, 1 jeune du club tous les 2 ans puisse devenir  un joueur de N 2. Que les autres trouvent une place en Région. Que la dynamique lancée sur les jeunes filles se perpétue.
  • Quelle est ton approche du basket, ta philosophie de jeu ? La place de tous dans un collectif. Chacun un rôle, pas de star !! et cela en défense et en attaque… 
  • Comment juges-tu le club ? Très convivial, dynamique et en perpétuelle évolution.
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club? Des choses à développer ou à faire ? Essentiellement mettre du lien entre les équipes pour favoriser la performance de chacune et chacun.
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ?  L’équipe une est votre référence, l’investissement qu’ont eu les joueurs pour y arriver doit servir d’exemple pour y rentrer à moyen ou long terme. Tous n’y arriveront pas mais d’autres rôles d’encadrement dans le club peuvent vous permettre de vous épanouir tout autant voire plus (entraineur, arbitre…)
  • Une dernière question que tu aurais peut-être aimé que je te pose ? et la réponse associée ?  
- Mes devises ?
«  On n’entraine pas des joueurs, on ne peut que les aider à s’entrainer »
« On ne forme pas des entraineurs, on ne peut que les aider à se former »
 

Yoann GIRAUD-SAUVEUR, nouveau coach des U20 ligue pour l'année 2014-2015

L’interview de l’entraîneur
Situation :
  • Quel âge as-tu ? J'ai 26 ans.
  • Tu es né ou ? Je suis né à Lyon 8ème.
  • Quel métier exerces-tu ? Je suis serrurier.
  • As-tu un surnom ? On m'appelle "Yo" la plupart du temps !
  • Peux-tu te présenter tout d’abord pour ceux qui ne te connaissent pas ? Yoann , joueur de basket depuis l'âge de 10 ans, passionné de sport en général, tempérament très actif, très impliqué dans tous mes engagements , avec un caractère fort , qui peut surprendre mais toujours dans un but précis. Aime sortir avec les amis , profiter de la vie en général.
 
Le Basket :
  • Depuis quel âge entraînes-tu? J’entraîne depuis 8 ans.
  • Pourquoi as-tu choisis le basket plutôt qu’un autre sport ? J'ai choisi le basket car ma famille baignait dans ce sport depuis que je suis tout petit donc c’était pour moi une évidence.
  • Quel geste préfères-tu au basket ? La passe
  • Quelle  est  ta meilleure saison ? En tant que joueurs mes années championnat de France U15 et U17 !! En tant qu’entraîneur : ma saison région avec les cadets de Genas .
  • Y’a-t-il une équipe adverse avec laquelle tu t’entends bien ? Vaulx en Velin, CLAR , JASSANS 
  • Ton joueur ou joueuse préférés ? J'aime bien Kobe Bryant et Tony Parker !
  • Ton objectif perso ? J'aimerais évoluer en tant qu’entraîneur, et m'épanouir en tant que joueur.
  • Ton objectif collectif ?  Mon souhait est de réussir à créer un vrai groupe solide et soudé.
  • Quelle est ton approche du basket, ta philosophie de jeu ? Pour moi le basket réside dans la défense avec forte intensité et le jeu collectif, le jeu ensemble.
  • As-tu des idées quant à l’avenir du club? Des choses à développer ou à faire? Je pense qu'il faut réussir à garder le niveau déjà acquis et les accompagner au plus haut niveau possible. 
  • As-tu un message particulier à faire passer aux jeunes du club ? Ne pas oublier que le basket est un sport collectif, que l'engagement envers un club et une équipe est très important pour arriver à atteindre le but fixé.
La troisième mi-temps :
  • Ton film ou séries préféré ? Games of Thrones
  • Ton cd préféré ? I AM - Ecole du Micro D'argent
  • Ton Plat préféré ? Quenelles aux morilles
  • Ton club préféré ? Les SPURS en NBA et l'ASVEL 
  • Ton loisir préféré ? Cinéma, sport en général
  • Ton rêve le plus fou ? Aller aux Etats Unis
  • Qui aimerais-tu rencontrer ? Tim Duncan
  • Que fais tu quand tu ne joues pas au Basket ? Sorties entre amis.



 

 
 

Anthony BAVIER

Salut Anthony tu as été choisi par Leslie Makosso pour être l'interviewé :

  • Que âge as-tu?
28 ans
  • Quel est ton rôle dans le club?
Je suis entraîneur des  U11 et joueurs en seniors garçons équipe 3 !
  • Depuis combien de temps es-tu là?
Je suis licencié au club depuis 14 ans (Première saison à l’ALSP en minimes lors de la saison 99-2000).
Et cela fait 3 ans que je suis revenu au club en tant qu’entraîneur.
  • Raconte-nous ton parcours
J’ai commencé le basket en benjamin à Saint-Pierre de Chandieu où je garde quelques bons souvenirs. En tous cas c’est ici que la passion pour le basket a débuté !
Puis je me suis naturellement dirigé vers Saint-Priest pour pouvoir jouer à un niveau supérieur. Ce fut le cas puisque j’ai joué au niveau régional en minimes, cadets jusqu’en RM1 en séniors mais il y a quelques années déjà…
J’ai parallèlement commencé à entraîner assez jeune (à l’âge de 15 ans environ) à l’ALSP (mini poussins, benjamins et minimes au niveau départemental), puis je suis parti entraîner au Vaulx Basket Club où j’ai passé 5 superbes saisons extrêmement formatrices.
Je suis finalement revenu à Saint-Priest avec l’objectif de retrouver le niveau régional avec les cadets dont j’ai été responsable 2 ans.
La région A étant atteinte la saison dernière, j’ai voulu changer d’équipe pour reprendre la seule catégorie « jeune » qu’il me manquait jusqu’à présent : Les poussins !
  • Une anecdote avec le club?
En tant que joueurs, le match remporté contre l’ASUL après prolongation en jouant à 2 contre 5 avec un certain Matthieu ARANDA lorsque nous étions cadets 1 ère année
En tant qu’entraîneur, je garde un très bon souvenir des concours de jeu de mots que Je remportais à chaque entrainement contre Lockmane ZOURGUI…
  •  Quel est ton souhait numéro un pour le club?
Voir un jour une (ou plusieurs) équipe(s) jeune atteindre le championnat de France
  • Qu'est que tu aimerais mettre en place?
Contribué à ce que nos équipes puissent atteindre chaque saison le niveau régional ! A partir de là tous les moyens sont bons : Stages, Tournois, matchs amicaux…
  • Que peux-tu dire de l'évolution du club?
Il y a de cela quelques années, nos SG1 évoluaient en Région  et nous n’avions presque jamais d’équipes jeunes en ligue. Les choses ont bien changées aujourd’hui… A nous de faire en sorte que cela continue dans ce sens !
Un petit mot aussi sur l’équipe d’animation qui a fait un boulot énorme pour le club !
  • Des joueu(se)rs préféré(e)s au club?
Je préfère valoriser les équipes plutôt qu’un ou plusieurs joueurs en particulier!
Je suis très fier de nos SG1, pas seulement pour leur montée en National 2 mais surtout pour la qualité du jeu qu’ils nous ont proposés.
Les valeurs de jeu collectif et leur intensité défensive ont été un exemple à suivre pour nos jeunes catégories !
Il y a aussi les U17 (équipe 1) que je tiens à mentionner pour ces mêmes valeurs de jeu !